Les ombres qui passent (walking shadows)

Des dessins et aquarelles, sans prétention ni explications. Des croquis au fil des jours, pour pouvoir tourner autour.

15 octobre 2009

L'archer et l'ombre de l'archer

_00358

Le fini et l’infini
faisaient route ensemble

L’un dit
me voici arrivé

Crois-tu dit l’autre
et il prit sur ses épaules
son frère encore
trop jeune

Celui-ci
du haut de son perchoir
racontait la route
commentait le paysage

Car l’autre était aveugle
de naissance
et ne pouvait regarder
qu’en lui-même

Mais le chant
l’avait choisi pour cela

(Werner Lambersy – L’horloge de Linné)

Me voila de retour après un non départ. Comme quoi.

Posté par David-B à 23:02 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    sympa, j'aime bien le dessin dans le dessin

    Posté par eulita, 16 octobre 2009 à 17:49
  • un non départ au point du non retour - j'aime assez.

    Posté par Constance, 17 octobre 2009 à 13:45

Poster un commentaire