Les ombres qui passent (walking shadows)

Des dessins et aquarelles, sans prétention ni explications. Des croquis au fil des jours, pour pouvoir tourner autour.

20 avril 2007

Le fils de Gargamel

Posté par David-B à 13:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 avril 2007

Breslever

Posté par David-B à 19:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 avril 2007

Character 36

Posté par David-B à 18:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 avril 2007

Mariko

An elnter vint / A veynendik kind, / In a farnakhtiker sho / Farblondzhet hot do / Nor du, Mariko / Du bist alts nishto. Le vent solitaire / Pleur d'un enfant / A la tombée du jour / Est venu jusqu'ici / Et toi, Mariko / Toi, tu n'es pas là. A lonely wind / The twilight hour / A crying child / Has lost its way / But you, Mariko / You're not here (Texte interprêté dans le Théatre du Ghetto de Vilno)
Posté par David-B à 18:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 avril 2007

La réinvention de la dépendance

Dessin pour Illustration friday night. Le thème de la semaine : "Blogosphere".
Posté par David-B à 14:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]
16 avril 2007

Le baigneur

Posté par David-B à 19:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 avril 2007

Le syndrôme de l'escargot

Aucun rapport particulier avec le dessin, mais tant qu’on parle d’escargot, l’envie me vient de me rappeler de mon premier escargot domestique…. J’avais alors dans les 6 ou 7 ans, c’était l’automne, et j’avais ramassé en forêt un tas de feuilles mortes. En revenant chez moi, je me suis rendu compte que dans la pile de feuilles (mortes) se trouvait un escargot (vivant). Hourra, hourra, un animal à moi ! Certes, on avait un chat à la maison (« minet » de son prénom ;... [Lire la suite]
Posté par David-B à 19:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 avril 2007

Fortune

The wheel of fortune (week's topic for Illustration friday). La roue de la fortune.
Posté par David-B à 00:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
14 avril 2007

Le pavillon émargé (7)

«Tout est de nouveau parfait dans la rue, maintenant, le monde est empli de roses du bonheur, toujours, mais aucun de nous ne le sait. Le bonheur consiste à s’apercevoir que tout est un grand rêve étrange.» (Jack Kerouac - Le vagabond solitaire).
Posté par David-B à 22:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 avril 2007

Character 35

"Tant pis si les danseurs me laissent sous la lune" (J. Brel, "L'ivrogne")
Posté par David-B à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]